Interview avec Yaël HIRSCH, Fondatrice de « Toute la Culture »

Elle s’appelle Yaël HIRSCH, elle est journaliste, et également docteure en science-politique et diplômée de Sciences-Po, et vit pour la culture… et aussi un peu l’écriture! En plus des articles quotidiens et des publications universitaires, elle a déjà publié un essai aux éditions Perrin et avec l’équipe de Toute La Culture, elle a crée un joli guide de Paris aux éditions du Chêne.

Découvrez l’interview:

conférence sur les medias à kiev 2016.jpg

Quel a été ton parcours ?

Universitaire et enseignante, j’ai commencé à rédiger des chroniques et critiques de spectacles en ligne dès 2001. Toute la Culture a commencé comme un blog avec mes frères et quelques amis sous le nom de La boîte à sorties. Alors que nous avons très vite produit un contenu soutenu et de grande qualité, la rencontre avec notre actuelle rédactrice en chef, Amélie Blaustein-Niddam a été décisive. J’ai décidé de sauter le pas en 2012 en créant la société et nous avons demandé à être reconnu comme journal. Ce qui est arrivé assez vite. Une communauté de lecteurs s’est rapidement structurée autour de notre vibrante équipe de rédacteurs passionnés d’actualité et de culture.

Quelle a été ta motivation à faire ça ?

Le magazine www.toutelaculture.com est né d’un désir de comprendre, d’étendre mes antennes à divers milieux et lieux de création et aussi au bonheur de partager. Prescripteur mais jamais snob, Toute La Culture est réellement pluridisciplinaire : on peut y parler de performance théâtrales très pointues comme du dernier Marvel, d’Opéra comme de thrillers, d’ouverture de musées européens comme de soins ou de beauté…

Pourquoi le nom  « TOUTE LA CULTURE » ?

Lorsque nous nous appelions “La boite à sorties”, on nous demandait souvent “Vous êtes un agenda ?”, ou “Vous ne parlez que de sorties en boite” ? Et je répondais : « Non, on parle de Toute La Culture ! » Et l’URL était libre… alors on a sauté dessus !

logo tlc.jpg

Qu’est-ce qui t’as motivé à choisir ce business plutôt qu’un autre?

La passion a entraîné l’envie d’en faire un business.

Les avantages de ton business ?

J’apprends chaque jour de nouvelles choses, je voyage beaucoup et parcours l’Europe à la recherche de pépites culturelles, je rencontre des créateurs et des passeurs formidables, tout ça dans un tourbillon de joie. Travailler en équipe au sein d’un journal est aussi d’une très grande richesse, moins solitaire que la recherche universitaire, vivant et très heureux.

cannes 2015 2 avec geoffrey nabavian et hugo saadi.jpg

Combien comptes-tu de visiteurs, clients aujourd’hui ?

Nous avons deux types de « clients » : nos lecteurs qui accèdent gratuitement à nos contenus sur http://www.toutelaculture.com  (150 000 visiteurs uniques par mois, 15 000 fans sur notre page facebook https://www.facebook.com/Toutelaculture  et 16 000 followers sur twitter : @Toutelaculture) et les « lieux » culturels, artistes comme institutions qui utilisent notre « annuaire des lieux culturels » (http://toutelaculture.com/lieux/tous-les-lieux/) pour référencer leurs créations  (environ 3 500).

au carreau du temple l'équipe à uen exposition que nous avons organisé 2015.jpg

D’où vient la majorité de tes clients? 

De Google  et des réseaux sociaux pour les lecteurs, du monde de la culture pour les         lieux.

photo terrain puebla.jpg


Comment te sens-tu en tant que femme entrepreneur?

De plus en plus à l’aise. J’aime beaucoup prendre l’initiative de cette mission impossible : en temps de crise des médias et de difficultés pour la culture, créer et faire grandir un pure player totalement indépendant et très attractif qui parle de culture.

As-tu déjà rencontré des difficultés? Si oui lesquelles?

Je manque d’heures dans mes journées pour tout faire, comme pas mal d’entrepreneuses. Le business model évolue assez vite et n’est pas facile à déterminer. Et j’ai eu un peu de mal à faire comprendre autour que moi qu’aller au théâtre ou au Festival de Cannes, c’est bien un travail (vraiment ! voir 6 films par jour, écrire dessus et dormir deux heures par nuit pendant dix jours, c’est beaucoup de bonheur mais beaucoup de travail!)

Où peut-on te trouver ? 

Capture d’écran 2016-05-11 à 12.42.24.png

safari-120-1lks7kjtoutelaculture.com

Twitter256@toutelaculture & @Jashella

fb_icon_325x325Toute la Culture & Yaël Hirsch

Mail_iOS.svg.pngyael@toutelaculture.com

Souvent  à Paris, quand nous n’organisons pas avec le journal une soirée de culture perchée avec des artistes que nous avons choisis, je risque fort, après 23h et un premier spectacle, d’être à un concert au Silencio…

As-tu des projets d’avenir en cohérence avec ton business ou autre ?

Nous aimerions lancer une vraie chaîne youtube pour toute la culture, j’aimerais multiplier les chroniques  sur des medias plus « traditionnels » en tant que journaliste de Toute La Culture et nous développons beaucoup la curation de soirées à thèmes où la culture et les artistes sont à l’honneur.

cannes 2015 3 avec les équipes de l'eicar tournage.jpg

Que représente pour toi la femme de nos jours ?

Le courage, la liberté et la solidité. Être une femme en 2016, c’est encore et toujours jouer avec les codes, inventer ses modèles et son parcours, et porter plusieurs chapeaux.

avec amelie blaustein niddam chez josephine après bar à chignon.jpg

Que penses-tu de notre site web consacré aux femmes ?

J’aime bien l’idée que les femmes soient « bavardes », merci pour la tribune! Et votre site est surtout une mine d’or pour découvrir de nombreux projets innovants qui animent et secouent le marché français.


Un grand merci à toi, merci d’avoir partagée ton parcours et ta passion avec nous, nous espérons que l’avenir de « Toute la culture » soit à l’image de votre détermination et que tes futurs projets se concrétisent!! 

Et n’oubliez pas: BAVARDEZ-EN!!

Alexandra.J

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s