Découvrez Marie-Pierre DESBONS, Co-Fondatrice de E-CARION

Découvrez aujourd’hui une femme exceptionnelle qui a crée E-Carion, une plateforme permettant un équilibre entre la valorisation des différents métiers de ce secteur d’activité, trop souvent pratiqués dans l’illégalité et la demande croissante de sécurité. Ce site permet en quelques clics: le client trouve un prestataire capable de répondre à ses attentes dans son secteur géographique.

Présente-toi, qui es-tu? 

Je m’appelle Marie-Pierre Desbons (il faut prononcer le S 😉 et je suis née il y a 45 ans dans le superbe département du Gers où j’ai grandi. Je crois que cet environnement bienveillant, terrien, humble, à la fois simple et esthétique, et marqué par un art de vivre culinaire et humain, a profondément marqué ma personnalité, mes convictions et ma relation au monde, dans un sens d’optimisme, de curiosité et d’un grand besoin de partage. Cela m’a notamment conduit à suivre différents cursus étudiants tout au long de ma vie : économétrie, finances, sciences politiques, organisation du travail, management des entreprises, et même, dernièrement, des stages en marquèterie !

portrait duo crédit 1

Quelle a été ton parcours ? 

De la même manière, mon parcours professionnel a été multiple. De chef de projet dans une PME parisienne qui organisait des conférences, je suis passée assistante parlementaire à l’Assemblée nationale. Puis je suis revenue dans le Gers, au Conseil départemental, pour conduire l’aménagement numérique du territoire et d’autres projets économiques innovants. Enfin, j’ai rejoint le Groupe Chèque Déjeuner (Up) pour mettre en place les paiements par carte (à la place des titres papier) dans plusieurs pays européens, dont la France. Toutes ces expériences m’ont passionnée, mais après 20 ans passés au service de collectifs existants, j’ai ressenti le besoin de créer ma propre voie, en totale cohérence avec ce que je suis et ce que j’ai toujours eu envie de construire : un projet solidaire et humain.

Quelle a été ta motivation à faire ça ?

Plusieurs sentiments très personnels m’ont guidée. Tout d’abord, une grande sensibilité à l’injustice et à la malhonnêteté, en particulier lorsqu’elle touche des personnes vulnérables. Ensuite, dans un contexte de morosité économique, de repli sur soi et d’exclusion, une nécessité d’œuvrer dans le sens de la construction et de l’innovation sociale. Enfin, le besoin de réaliser selon mes propres envies, en toute indépendance intellectuelle et stratégique.

Pourquoi le nom  « E-CARION »?

En rapport avec la notion de « Care » : l’attention portée aux autres.

Logo-Carion.png

Qu’est-ce qui t’as motivée à choisir ce business plutôt qu’un autre?

Carion est une plateforme collaborative dans le secteur des « home services », fondée sur un réseau strictement sélectionné de compétences individuelles. On parle beaucoup de Share Economy, de peer-to-peer, d’ubérisation, avec Carion, je veux promouvoir la Care Economy 2.0, qui pourrait aussi préfigurer la « carionisation » de l’économie. De quoi s’agit-il ? D’un côté, inventer et diffuser des services utiles et qualitatifs, au prix juste, d’un autre côté, permettre à des talents individuels d’apporter ces services, avec passion et pour une rémunération juste. Je crois profondément aux ressources de chacun.

Les nouvelles formes d’économie collaborative vont permettre à chaque individu de se révéler, sans avoir à subir les rigidités du monde travail tel qu’il existe majoritairement aujourd’hui. Par exemple, un senior pourra valoriser son expérience directement, sans les barrières qu’opposent désormais beaucoup d’entreprises, un étudiant pourra faire valoir ses compétences avant d’avoir la chance de décrocher son premier CDI, un chercheur d’emploi aura la possibilité de prendre son destin en main. Dans les services aux particuliers, plus que les diplômes ou l’expertise, c’est l’humain qui compte. Et dans ce domaine, j’ose espérer que chacun peut tirer son épingle du jeu, à égalité des chances. Par ailleurs, je suis convaincue que le secteur des services aux personnes est un terrain idéal pour apporter sa contribution à la construction d’un monde plus bienveillant, plus épanouissant, plus durable.

Les avantages de ton business ?

Clients et Carioneurs (professionnels du réseau Carion) ont des profils extrêmement différents. Cette diversité est assez représentative de la société et me sort quotidiennement de ma zone de confort et de mon milieu culturel et social. Cela permet de relativiser beaucoup de choses et de faire tomber beaucoup d’a priori, pour mon plus grand bien ! 

Combien comptes-tu de visiteurs, clients aujourd’hui ?

Après 1 année d’existence, nous comptons près d’une centaine de contacts quotidiens, ce qui est énorme dans cette activité, en particulier lorsque je considère le montant de mon budget communication 😉

D’où vient la majorité de tes clients?

De tous horizons : internet, proximité, bouche à oreille. Mais nous avons essentiellement un public de femmes et de seniors qui sont particulièrement attachés à la confiance, à la sécurité, à la qualité, au contact humain, qui constituent l’ADN de Carion.

Comment te sens-tu en tant que femme entrepreneur?

Parfois, j’ai le sentiment que c’est un oxymore, aux yeux de la société. Lorsqu’on parle d’une femme entrepreneur, on va beaucoup parler de son genre. Lorsqu’on parle d’un entrepreneur, on se concentre essentiellement sur son business.

Les femmes doivent apprendre à s’affirmer d’avantage, à croire en elles de manière plus évidente, et ce, dans tous les domaines et à tous les niveaux. L’entrepreneuriat est un bon moyen d’émancipation, d’épanouissement, de réalisation, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Je suis profondément féministe, et j’encourage toutes les femmes à entreprendre. D’ailleurs, l’entrepreneuriat ne doit pas s’entendre sous la seule forme d’une activité économique commerciale. Entreprendre, c’est commencer à faire quelque chose. Bien sûr, on ne doit pas s’arrêter là lorsqu’on crée une entreprise !

As-tu déjà rencontré des difficultés? Si oui lesquelles?

Les difficultés sont quotidiennes.

Développer une entreprise, c’est gérer en permanence des situations inédites, parfois complexes, revoir des positions ou des certitudes, s’adapter à la réalité, sortir de sa zone de confort. C’est aussi se sentir assez seul parfois. Contre tout cela, il n’y a que la persévérance, l’enthousiasme, le travail et le partage. Il y a une condition incontournable à la réussite d’un projet : ne pas l’abandonner.

Où peut-on te trouver ?

Site internet:  www.e-carion.com

Facebook: www.facebook.com/carionofficial

Twitter: @carionofficial

Mon Twitter perso : @MPDesbons

Capture d’écran 2016-04-25 à 18.35.47.png

Video du concept: http://www.e-carion.com/en-action-avec-la-mgen/

Et sur Linkedin :

As-tu des projets d’avenir en cohérence avec ton business ou autre ?

Propriétaire d’une exploitation agricole, je suis déjà engagée dans l’agriculture biologique. Parallèlement, je me sens très concernée par le vieillissement et les conséquences qu’il engendre dans la vie quotidienne. J’ai noté en particulier que les seniors (à partir de 60 ans) sont 80% à ne pas être connectés (smartphone ou internet). Et lorsqu’ils le sont, ils ne sont pas forcément à l’aise. C’est en partie une question de génération, mais également une cause structurelle : plus on est âgé, moins on est agile… Or, les seniors sont tout à fait concernés par les nouveaux usages et les nouveaux services de l’économie numérique (de AirBnB à Amazon en passant par tous les services administratifs en ligne). Pourtant, ils n’y ont pas accès. C’est une nouvelle forme d’exclusion, l’exclusion 2.0. Pour contrer ce phénomène, Carion vient de lancer son programme totalement inédit : « Senior Surfer ».

Que représente pour toi la femme de nos jours ?

Les femmes sont essentielles à la vie, à la société, mais sont souvent considérées comme des êtres au mieux fragiles, au pire impures et incapables. Cela a malheureusement toujours été et j’ai l’impression qu’après un sursaut au 20ème siècle, une forme d’obscurantisme revient. Les femmes, en quelque sorte, sont les victimes emblématiques de nombreuses discriminations. Je considère que le féminisme fait partie des combats prioritaires avec l’éducation, la santé et la protection de la planète.

Que penses-tu de notre site web consacrée aux femmes ?

Il faut multiplier et encourager toutes les formes de visibilité des femmes pour changer le regard qu’on porte collectivement sur elles.

—————————

Merci à toi pour ton temps et le partage de ton expérience professionnelle en tant que entrepreneure. Nous te souhaitons bien évidemment la plus belle des réussites.

Et n’oubliez pas: Bavardez-En!!

Alexandra.J

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s