Découvrez Dune PAYOT, Gérante de Yoga Searcher

GL7.jpg

Présente-toi, qui es-tu?

  • Dune Payot – 27 ans
  • Née à Bayonne – grandit entre Biarritz et Hossegor
  • 20 d’équitation + quelques années de surf
  • Beaucoup de théâtre (en manque de théâtre !)
  • Un père qui installe rapidement ses bureaux en Australie et sa maison à Bali. Du coup nombreux voyages.

Après un Bac scientifique, je suis partie 1 an à paris pour faire les cours Florent. J’ai su valider ma première année mais eu du mal à m’adapter à la vie Parisienne. Je décide de rentrer dans le sud-ouest. Après de longues hésitations entre une école de communication visuelle et une école de commerce, j’ai opté pour L’ECE Bordeaux (groupe Inseec). J’étais membre active de l’association de théâtre de mon école et à l’origine d’un partenariat avec la ligue contre le cancer.

GL6.jpg

J’ai eu la chance de partir en stage en Australie puis étudier 6 mois en Angleterre. À la fin de mon cursus, je décide de voyager 6 mois en Argentine pour apprendre l’espagnol et réfléchir à ce que je souhaite faire. À mon retour de cette incroyable expérience, je tente des masters spécialisés et rentre à L’ESSEC en stratégie and management of international Business (SMIB) avec un semestre complet à Singapour. À mon retour de Singapour je commence un stage en conseil dans un cabinet spécialisé en Agro-alimentaire (EMNOS). C’est à la suite de ce stage que je décide d’accompagner mon père dans cette nouvelle aventure professionnelle. Je découvre alors le yoga.

Quelle a été ton parcours ? 

Parcours école de commerce à Bordeaux puis master spé à l’ESSEC à Singapour. Mon père François Payot et Bénédicte Péroz ont décidé il y a 3 ans de transformer notre maison à Hossegor en lieu d’accueil pour des retraites de yoga. Séduites par le concept, Sandrine Schiele, ancienne designer de chez Rip Curl, et moi-même nous sommes associées pour proposer une collection de vêtements de yoga qui serait distribuée dans ce nouveau lieu de pratique. Habitant à Paris c’est tout naturellement que j’ai décidé de faire découvrir notre première collection aux professionnels de la ville. Après un mois de tournée, les Galeries Lafayette nous ont proposé un corner de 25m2 dans leur futur espace Fashion Sport. Ce fut donc le déclencheur de cette belle aventure.

Capture d’écran 2016-04-14 à 16.34.45.png

Quelle a été ta motivation à faire ça ?

Le développement d’une nouvelle marque, l’autonomie, les risques mais surtout le concept auquel je crois énormément et via lequel je fais plein de rencontres enrichissantes. La dimension familiale fut aussi un grand moteur de motivation, j’ai la chance de travailler aux côtés de mon père et de personnes que je connais depuis longtemps.

Pourquoi le nom  « Yoga Searcher »?

« Yoga Searcher » = la quête du yoga et au sens plus large du bien-être. Étant d’une famille de voyageurs, nous sommes en quête perpétuelle !

GL3.jpg

 Qu’est-ce qui t’as motivée à choisir ce business plutôt qu’un autre?

Un business riche en nouveautés et opportunités. Nous participons au développement d’une nouvelle marque, dans un nouveau domaine d’activité. Nous souhaitons créer alors un marché avec de nouveaux réseaux de distribution – via nos concept-store bien-être – et une nouvelle forme d’hébergement et de loisir – via nos lieux de retraite et nos studios.

J’adhère aux valeurs du yoga, participer à l’expansion de ces valeurs est encore plus fort et gratifiant. Si via ses enseignements, Yoga Searcher parvient à apporter des réponses et du confort à ses adeptes, alors je serais encore plus fière d’avoir choisi ce business.

CF8dnbeWYAEpay-

CF8dngyW8AIybBx.jpg

Les avantages de ton business ?

« Zénitude » et souplesse dans ma vie de tous les jours! (en rigolant)

Plus sérieusement, j’ai rencontré beaucoup de personnes différentes. Notamment, des professeurs de yoga qui sont souvent des personnes reconverties dans le yoga après des années professionnelles intenses. Ils ont choisi un nouveau mode de vie qui aspire au plaisir et au bien-être. Une philosophie saine et contagieuse.

Capture d’écran 2016-04-14 à 16.37.31.png

Mais aussi de jeunes entrepreneurs avec qui nous découvrons des liens entre nos projets et qui alors nous accompagnent dans le développement de Yoga Searcher. Comme ma rencontre avec la fondatrice de Yoga Connect, Laure Bouys, qui apporte une dimension virtuelle à Yoga Searcher (encore une grande femme 😉 )

Combien comptes-tu de visiteurs, clients aujourd’hui?

Environ 3000 visiteurs uniques par mois.

 D’où vient la majorité de tes clients? 

Nos clients viennent majoritairement de notre site internet, mais aussi de nos réseaux sociaux. Nous enregistrons des visites de France, principalement, mais aussi de l’union européenne en général, + USA et Canada, bien que nous ne livrons pas encore en Amérique !

GL5.jpg

Comment te sens-tu en tant que femme entrepreneur?

Bien.

Capture d’écran 2016-04-14 à 16.32.25.png

As-tu déjà rencontré des difficultés? Si oui lesquelles?

Ma plus grande difficulté est la gestion des stocks. Lorsque l’on créé une nouvelle marque nous sommes vite confrontés à des minimums de production importants. Il n’existe pas de réseau de distribution du yoga, ce qui a rendu l’écoulement des stocks au début d’autant plus difficile. Maintenant, le problème commence à s’inverser et il ne faut pas perdre des ventes avec un déficit de stock … un problème sans fin !

GL1.jpg

En quoi ton idée est plus innovatrice que les autres?

Parce que nous allons au-delà du simple équipement en offrant des lieux de pratique et de partage autour des valeurs du yoga et du bien-être. Nos sites de retraites ou studios sont de beaux endroits de rencontre et partage pour nos Yogis Searcher – toujours en quête d’évasion.

Où peut-on te trouver ? 

http://www.yogasearcher.com/

https://www.facebook.com/YogaSearcher/

https://www.facebook.com/yogasearcherparis/

https://twitter.com/YogaSearcher

https://www.instagram.com/yogasearcher/

Capture d’écran 2016-04-14 à 16.10.11.png

Quel est ton principal concurrent aujourd’hui?

Lululemon, Lole, YUJ …

As-tu des projets d’avenir en cohérence avec ton business ou autre ?

Mon plus gros projet d’avenir est de développer Yoga Searcher en Europe puis à l’international. Mes projets personnels sont bien plus classiques.

P1010544.jpg

Que représente pour toi la femme de nos jours ?

Celle qui parvient à associer travail, sport, santé, famille ….

Les femmes d’avant n’avaient pas le droit de travailler ensuite elles ont voulu trop travailler au détriment de la famille, aujourd’hui les femmes parviennent à trouver un équilibre entre les deux … Les plus fortes arrivent même à s’accorder du temps pour elles : c’est pour moi le vrai challenge de la femme d’aujourd’hui.

Que penses-tu de notre site web consacrée aux femmes ?

Super site ! L’occasion de découvrir plein de nouveaux projets … menés par des femmes en plus ! #wonderwomen

Bonne continuation !

——————————–

Un grand merci à toi Dune, merci d’avoir partagée ton parcours et ta passion avec nous, nous espérons que l’avenir de « Yoga Searcher » soit à l’image de ta détermination. 

Et n’oubliez pas! Bavardez-en!

Alexandra.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s