Interview avec Annaïck MILON, une entrepreneure-salariée

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir le parcours passionnant d’Annaïck MILON,  une jeune entrepreneurE de 49 ans!


  • Présente-toi, qui es-tu ?

Bonjour, je m’appelle Annaïck MILON, j’ai 49 ans et je suis originaire de Bretagne : une Bretonne pur beurre dans l’âme (… et aussi sur les hanches, il faut bien l’avouer (rires) !!) mais, en bonne bretonne, toujours salé le beurre bien sûr (rires) !!!

Après des études scientifiques (DEUG Physique-Chimie), changement d’orientation, direction le tourisme, avec un BTS conception et réalisation touristique. Une formation professionnelle complémentaire et quelques remplacements en agences de voyages  compléteront cette période.

Mais, c’est une expérience professionnelle comme guide sur un site industriel (centrale hydroélectrique), ouvert au public, qui sera la révélation ! Suivront alors 12 années en tant que guide-conférencière dans le Tourisme de Découverte Economique comme responsable des espaces visites d’usines hydrauliques en Manche, Orne, Centre Bretagne (Guerlédan), pour finir par l’Usine Marémotrice de La Rance (Ille et Vilaine).

Depuis déjà quelques années, j’envisageais de me mettre à mon compte ! Après 7 saisons comme responsable de l’accompagnement touristique et de l’animation pour un village vacances à Dinard, le pas est franchi en janvier 2014 ! Je deviens une entrepreneure, plus particulièrement une entrepreneure-salariée !


  • Quel a été ton parcours ?

J’envisageais au départ l’auto-entreprise mais j’avais quelques réticences.

Après une discussion avec une amie, très au fait de l’économie sociale et solidaire, j’ai découvert les CAE (Coopérative d’Activité et d’Emploi). Je me suis renseignée et une réunion d’information a fini de me convaincre.

Les valeurs prônées par les CAE (solidarité, entreprise partagée, démarche coopérative), la possibilité de pouvoir bénéficier d’un réseau (ne pas se sentir isolée) et d’ateliers collectifs (gestion, communication,…), d’avoir un suivi régulier avec un accompagnateur-conseil, m’ont décidé à tester mon activité de guide-accompagnatrice de tourisme au sein de la CAE 35 Elan Créateur (Rennes).

D’où le terme d’entrepreneure-salariée que j’employais précédemment : entrepreneure pour mes clients et salariée de la CAE.

Aujourd’hui, j’ai décidé de prolonger cette expérience en entamant un parcours associé pour pouvoir présenter ma candidature afin de pouvoir devenir sociétaire au sein d’Elan Créateur. Affaire à suivre !

2


  • Quelle a été ta motivation à faire ça ?

Etre indépendante professionnellement est quelque chose qui faisait partit du possible, de l’envisageable, ça me trottait régulièrement dans la tête. Mais, pendant longtemps, j’ai pensé que je n’avais pas la carrure, ni suffisamment d’expérience, et puis je dois reconnaître que je me satisfaisais d’une certaine sécurité en tant que salariée ! Par conséquent, je repoussais le moment.

Un jour une petite voix ma dit « c’est le moment où jamais » et surtout ma motivation principale a été de ne pas avoir un jour de regret ! Sans oublier cette petite phrase qui m’a beaucoup aidé à une période de vie difficile : « Oses ta vie, toi seule la vivra ».

  • Pourquoi le nom   » ANNAON Tourisme  » ?

La première fois que ce mot m’a interpellé, écrit avec un seul « n » (anaon), c’est dans un livre sur la culture celte et bretonne. Il représente le monde des âmes. J’ai eu ensuite l’idée de doubler le « N » pour correspondre ainsi à la contraction du début de mon prénom ANNAïck et de la fin de mon nom de famille milON.


  • Qu’est-ce qui t’as motivée à choisir ce business plutôt qu’un autre ?

Mettre à profit mon expérience depuis 22 ans dans le tourisme.


  • Les avantages de ton business ?

Apprendre toujours de nouvelles choses, continuellement enrichir ses connaissances, le partage avec les gens, les nouvelles rencontres.


  • D’où vient la majorité de tes clients ?

Aujourd’hui, ils proviennent de mon carnet d’adresse, réseau professionnel, bouche à oreille. Ce sont des villages vacances, voyagistes, autocaristes, associations, clubs de retraités.


  • Comment te sens-tu en tant que femme entrepreneure ?

Stressée (rires) ! Je dirais que je me sens fière, fière de moi, fière d’avoir sauter le pas, de mettre fait confiance et puis … stressée aussi (rires).


  • As-tu déjà rencontré des difficultés ? Si oui lesquels ?

Pas de difficultés majeures mais il est vrai que passer du salariat à l’entrepreneuriat entraîne un changement de situation financière qui provoque du stress et des inquiétudes !

Sinon, devoir se faire violence parfois quand la rigueur mollit un peu, mais heureusement les amies sont là pour les piqûres de rappel (rires) !

Il faut savoir que le fait d’être dans une Coopérative d’Activité et d’Emploi, pour tester son activité, à quelque chose de sécurisant qui permet d’être dégagée de tout ce qui est juridique, comptable, ect …, et de pouvoir, ainsi, se consacrer exclusivement à son projet ! Ce qui est fort appréciable !


  • Où peut-on te trouver ?

Facebook : www.facebook/annaontourisme

Blog : www.annaontourisme.wordpress.com

Linkedin : https://www.linkedin.com/in/milon-annaick

Et sur « Femmes de Bretagne » pour les bretonnes de votre site qui seraient inscrites à ce réseau !

4


  • Quel est ton principal concurrent aujourd’hui ?

Les guides-accompagnateurs de tourisme, à leur compte, sur la Bretagne, il y en a quelques un(e)s, d’où une certaine concurrence !

Je présenterais les choses différemment : un jour, quelqu’un m’a demandé quelle était ma différence avec la concurrence, en toute simplicité j’ai répondu « moi ». Ma différence avec mes concurrents c’est ma personnalité, ma bonne humeur, ma joie de vivre, mon enthousiasme, ma pédagogie !


  • As-tu des projets d’avenir en cohérence avec ton business ou autre ?

Mes projets d’avenir, à très court terme pour certains et à moyen terme pour d’autres, c’est de développer de nouveaux thèmes de balades-découvertes, également d’élaborer des programmes de séjours et, dans ce cadre là, de pouvoir développer un partenariat avec des acteurs touristiques locaux.


  • Que représente pour toi la femme de nos jours ?

Comme de tout temps … l’avenir de l’homme (rires) !

Plus sérieusement, comme disait Simone de Beauvoir, les femmes d’aujourd’hui sont des femmes qui acceptent la grande aventure d’être elles ! D’être une femme, des femmes qui peuvent mener de front vie professionnelle et vie personnelle, d’être des citoyennes à part entière, d’avoir la possibilité de se réaliser. Mais ce n’est malheureusement pas le cas pour toutes les femmes et par conséquent, il ne faut pas perdre de vue que la pauvreté ne cesse de se féminiser !


  • Que penses-tu de notre site web consacré aux femmes ?

Je me suis inscrite, l’an dernier, sur le réseau social « Femmes de Bretagne » qui met en relation des femmes bretonnes qui veulent se lancer ou sont déjà dans l’entrepreneuriat.

Donc votre site consacré à l’entrepreneuriat au féminin, c’est dans le même ordre d’idée : Un moyen de ne pas se sentir isolée et d’être valorisée dans notre choix. Je trouve çà génial ! Merci d’exister !

Un grand merci à toi Annaïck, merci d’avoir partagée ton parcours et ta passion avec nous, nous espérons que l’avenir de « annaontourisme » soit à l’image de ta détermination. 

Olivier. M

Publicités

Une réflexion sur “Interview avec Annaïck MILON, une entrepreneure-salariée

Les commentaires sont fermés.