Interview de Chloé Ferra-Françain, jeune diplômée du BBA EDHEC

Aujourd’hui focus sur Chloé Ferra-Françain, jeune diplômée du BBA EDHEC, elle nous raconte son parcours !

  • Présente-toi, qui es-tu ?

Bonjour Bonjour, je suis Chloé Ferra-Françain, j’ai 25 ans et je suis originaire d’un petit village du sud de la France. Fille d’un entrepreneur… j’y reviendrai toute à l’heure car ça a son importance !

Je vous passe les détails de mon enfance, du lycée etc pour en arriver à ce qui a bouleversé le reste de mon parcours : le BBA EDHEC.

Intégré en 2009, ces 4 ans d’études font parties des plus belles années de ma vie. De merveilleuses rencontres, tant par les élèves que par les profs, des souvenirs mémorables et surtout le goût de la vie professionnelle. Je signerais à nouveau pour 8 ans si je le pouvais !

Bref, finie la séquence émotion, passons aux choses sérieuses ! C’est en 2012 que je suis montée à Paris pour la première fois dans le cadre de mon stage de 3ème année. J’ai donc passé 6 mois chez Les Néréides, marque de bijouterie Haute-Fantaisie. Je me suis énormément enrichie pendant cette première expérience, je me suis donnée à fond pour une entreprise que j’ai adorée. Tant et si bien que j’ai décidé d’y retourner pour mon stage de fin d’études. J’ai pendant cette année découvert l’univers de la bijouterie et j’en suis tombée amoureuse.

Eternelle enfant, j’ai toujours eu envie de rêver, fascinée par un monde d’histoires et de personnages. C’est donc tout naturellement que je me suis davantage intéressée au marché enfantin et c’est en associant mon amour de la mode et du bijou que j’ai décidé de créer ma propre marque de bijoux pour enfants (et j’insiste, pour tous ceux qui ont su garder une âme d’enfant). Comme moi qui adore porter mes créations et qui ne suis plus une enfant!

J’ai eu envie que le bijou Haute-Fantaisie devienne accessible aux enfants, de sortir des sentiers battus avec une collection originale qui raconte une vraie histoire ! Pour permettre aux enfants de rêver et de s’évader avec moi ! Il y a aujourd’hui trop peu de jolies marques de bijouterie fantaisie destinées aux enfants…

Des Fèves et Du Citron est donc née en 2013… au début simplement dans mon esprit car je savais que le chemin serait long et sinueux…

J’ai donc quitté Paris et cette belle aventure pour revenir dans le sud développer mon projet.

4

  • Quelle a été ta motivation à faire ça ?

Ma motivation première a été d’avoir un papa entrepreneur. Depuis que je suis enfant je le vois créer et faire grandir « ses bébés »… J’admire cette volonté d’entreprendre et de se dépasser pour son idée, son concept ! J’ai donc hérité de cette envie de créer. J’avais envie de me dépasser pour mon projet, de ressentir la fierté de donner vie à quelque chose, moi toute seule ! Bien sur j’ai pensé à travailler pour une grosse boîte Parisienne, choisir la sécurité d’un emploi mais ce n’était pas fait pour moi. L’idée de créer ma propre marque était plus forte que tout et je me suis dis que je le regretterais toute ma vie si je n’essayais pas. J’ai bien entendu la chance d’être soutenue par mon entourage dans ce projet, ce qui n’a pas de prix !

L’idée de ma première collection s’est très vite dessinée dans mon esprit, j’ai vu tous ces personnages prendre vie et je ne pouvais pas les priver d’exister un jour ! Cette première collection véhicule de jolies valeurs, elles ont aussi été une source de motivation ! Pour transmettre de beaux messages aux enfants… D’ailleurs la voici cette histoire :

« Cette première collection entraîne avec elle Chiti, Marie, Badou, Nanuq et Zhou. Cinq enfants venus de pays et de cultures différentes mais avec tous le même rêve: découvrir le monde. C’est donc sur le dos de leur plus fidèle compagnon que chacun d’entre eux va voyager.

 « Le tour du monde sur tes épaules » c’est une collection qui met en avant la paix dans le monde, l’amitié et l’amour. Peu importe notre origine, notre pays et notre culture nous sommes avant tout des humains. Ces cinq enfants ont bien compris que la richesse de la vie c’est la découverte de l’autre et le partage. C’est donc en quête de cette richesse là qu’ils vont tous voyager. Apprendre et découvrir des autres sans peur ni crainte. »

Il fallait que je leur donne vie à travers mes créations… comme une évidence ! C’est ce que j’aime appeler « le destin »…

  • Pourquoi le nom  « Des Fèves et Du Citron »?

Alors, je trouve là aussi que c’est une jolie histoire dans la continuité de mon projet. Je ne me suis pas creusé la tête pendant des heures pour trouver un nom. Je n’ai pas organisé des séances de brainstorming pour que chacun donne ses idées…

Non, « Des Fèves et Du Citron » est apparu comme une évidence, comme un flash ! Etonnant d’associer des Fèves et Du Citron vous me direz… effectivement mais mon cerveau l’a fait ! J’ai tout de suite eu un ressenti et je savais que ce serait ça. Et finalement en réfléchissant, la Fève pour la douceur, le Citron pour le pep’s et l’acidité… en somme les ingrédients que j’avais envie de mettre dans mon projet ! La Fève représente aussi l’enfant, le citron le ventre d’une femme enceinte… Dernière chose qui coïncidait bien aussi, dans DFDC ce sont cachées mes initiales « CF »…

Sans titre.pngA

  • Qu’est-ce qui t’as motivée à choisir ce business plutôt qu’un autre?

Ce n’est pas vraiment une question de choix… Je n’ai pas réfléchis des heures pour trouver LE projet miraculeux. J’ai simplement eu envie d’aller au bout de mon idée, de faire ce que j’aime vraiment et ce monde enfantin m’a toujours séduit… Bien entendu j’ai aussi eu plusieurs expériences qui m’ont laissées entrevoir le potentiel du marché de l’enfant… Je dirais que la raison principale de ce choix est le fait que j’y crois. Je crois fort en ce projet et je pense que c’est primordial lorsqu’on se lance dans quelque chose.

  • Les avantages de ton business ?

« Des Fèves et Du Citron » est encore toute petite… Je n’ai ma première collection que depuis quelques mois et elle n’est pas encore complète ! Alors j’espère réellement que cette jolie histoire me fera voyager à travers le monde pour la faire découvrir mais nous n’en sommes pas encore là…

Ce que cela m’apporte c’est le bonheur de pouvoir créer, de pouvoir laisser s’exprimer ma créativité. En créant ces 5 personnages je me sens finalement aussi moins seule ! Car croyez-moi, 5 enfants et leurs 5 animaux fétiches cela fait beaucoup de bruit et prend énormément de place !!

3

  • Comment te sens en tant que femme entrepreneur?

Quelque part je suis fière d’avoir déjà réussi à donner vie à mes créations. Car elles sont 100% Made in France et ca a été un chemin long et difficile pour enfin les voir finies. J’ai mené à bien la première partie de mon projet mais il reste tant à faire ! Je suis à la fois excitée et survoltée par tout ce qu’il me reste à entreprendre et en même temps terrifiée que ça ne marche pas, que cela ne plaise pas… Pour moi l’entrepreneuriat c’est vraiment ça, un mélange explosifs d’émotions ! Des montagnes russes émotionnelles qui vous font passer des larmes à la joie !

  • As-tu déjà rencontré des difficultés? Si oui lesquels?

La difficulté principale de mon projet est le fait que je ne propose pas un service ou un produit fini. Il y a toute cette partie création en amont qui est difficile. Je me bats pour le made in France, je veux vraiment que mes produits soient de qualité et mettent en avant un savoir-faire Français ! Il a donc fallu que je rencontre les bonnes personnes, ce qui n’a pas tout de suite été le cas. J’ai d’abord rencontré un fabricant qui a su profiter de ma jeunesse et de mon manque d’expérience. J’ai perdu beaucoup de temps et d’énergie mais je me dis aujourd’hui qu’il aurait été trop facile de tomber juste du premier coup… Il faut aussi avoir des échecs pour apprendre et se remettre en question !

  • En quoi ton idée est plus innovatrice que les autres?

Aujourd’hui il y a très peu de marques de bijouterie Haute-Fantaisie destinées aux enfants. Nous trouvons des bijoux très classiques comme des gourmettes, des médailles ou bien des marques de mauvaise qualité qui fabriquent à la chaine…

Je propose des bijoux made in France, unique, originaux et avec une vraie histoire ! Je veux vraiment raconter une histoire d’une façon différente, à travers le bijou…

8

  • Où peut-on te trouver ?

Pour trouver toutes mes créations et se les procurer vous avez bien entendu mon site internet : www.dfdc.fr

Instagram où je passe énormément de temps et où j’ai vraiment envie de faire partager mon univers à travers de jolies mises en scène @des_feves_et_du_citron

 

Facebook : www.facebook.com/desfevesetducitron

Capture d’écran 2016-03-23 à 21.20.51.png

  • Quel est ton principal concurrent aujourd’hui?

Il y a bien entendu quelques marques concurrentes… Je ne me proclame pas seule créatrice de bijoux pour enfants ! Mais je pense que l’avantage est que nous avons toutes notre univers, notre propre histoire.

  • As-tu des projets d’avenir en cohérence avec ton business ou autre ?

Bien entendu, je pense qu’un entrepreneur a toujours de nouvelles idées… Après il faut savoir se canaliser et se concentrer sur un projet après l’autre ! C’est déjà tellement impactant sur notre vie, il n’y a aucun moment où son projet n’est pas en tête… Des Fèves et Du Citron me suit partout et est présente en permanence depuis 3 ans…

J’ai bien sur le projet de ne pas me consacrer seulement aux bijoux… mais de créer un réel univers rempli de belles surprises !

  • Que représente pour toi la femme de nos jours ?

C’est une femme forte, une femme qui croit en elle et en ses idées. Il faut savoir s’assumer, assumer ses choix envers et contre tout et tous. Je crois aussi énormément en l’intuition féminine, il faut donc la suivre et aller au bout de ses envies.

Sans titre

  • Que penses-tu de notre site web consacrée aux femmes ?

Je trouve que c’est une idée géniale ! J’ai adoré lire chaque portrait et en apprendre davantage sur tous ces beaux projets. Cela permet aussi de se sentir moins seule et de voir que d’autres femmes sont dans cette magnifique aventure de l’entrepreneuriat et écrivent ce que j’aurais moi-même pu dire !

Nous te remercions de ton temps pour cette interview Chloé, et nous te souhaitons évidemment la plus belle des réussites!

Et n’oubliez pas… BAVARDEZ-EN!!!!

Olivier. M

Publicités