Focus avec Caroline Verhille co-fondatrice de ULTREÏA

 

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir le parcours passionnant de Caroline Verhille co-fondatrice de «www.ultreiacollective.com»

  • Présente-toi, qui es-tu ?

Je m’appelle Caroline Verhille, j’ai 30 ans et j’ai grandi à Nice où j’ai étudié la langue et la culture italienne avant de poursuivre mes études à l’EDHEC. Avec mon associé, graphiste et illustrateur, nous venons de créer notre collectif de design au début de l’année, spécialisé dans le branding et l’identité visuelle. Jusqu’à présent, nos missions sont allées de la création d’un logo et d’une charte graphique pour un think-tank de l’économie collaborative à la réalisation d’un site internet pour un magasin de prêt à porter en passant par des projets plus personnels comme #LaCouvDuLundi que nous avons lancé il y a quelques semaines avec pour concept, la création d’une cover imaginaire pour le prochain album d’un artiste que l’on aime. La semaine dernière, c’était au tour de M83 (le prodige de l’électro qui vient de la même ville que moi!).

M83 - BoundlesssWander - Cover

  • Quel a été ton parcours ?

Après quelques années en marketing pour la catégorie Musique d’Amazon.fr, j’ai finalement découvert le monde de la publicité en intégrant la régie interne d’Amazon. Un peu frustrée de ne toucher à cet univers que par le biais de la data, j’ai eu envie d’aller vers quelque chose de plus créatif. Lorsque j’ai rencontré mon associé, il nous a paru évident que nos compétences étaient assez complémentaires pour pouvoir créer quelque chose ensemble. Mon expérience commerciale et marketing me sert donc toujours puisque je m’occupe aujourd’hui essentiellement de la partie commerciale mais à présent au service d’un projet qui me ressemble plus, avec une dominante artistique et créative qui me manquait auparavant !

  • Quelle a été ta motivation à faire ça ?

Avant tout, l’envie d’entreprendre, d’avoir une plus grande liberté dans ma façon de travailler et de voir le fruit de mon travail au quotidien. Dans beaucoup de grandes entreprises, je trouve que tout est aujourd’hui tellement fragmenté qu’il devient parfois difficile de trouver du sens à ce que l’on fait. Entreprendre permet de se recentrer, de toucher à tout et de se découvrir des capacités que l’on n’aurait pas soupçonnées.

  • Pourquoi le nom  « ULTREÏA »?

ULTREÏA est un mot d’encouragement qu’échangent les pèlerins qui se croisent depuis le moyen âge sur le chemin de St Jacques de Compostelle, il signifie « aller plus haut, plus loin ». Comme nous avons tous deux randonné sur une partie de ce chemin, nous avons trouvé que cela nous correspondait bien !

  • Qu’est-ce qui t’a motivée à choisir ce business plutôt qu’un autre?

Je voulais faire quelque chose en rapport avec l’art tout en capitalisant sur mes expériences passées, c’est notre rencontre qui a fait naitre le projet. J’ai beaucoup travaillé avec des agences de communication lors de mes expériences passées et j’ai pu voir que certains modes de fonctionnement pouvaient être largement optimisés. Il y a aussi généralement un gros turn-over. Je crois que notre association sous forme de collectif (= le client traite directement avec le freelance) est attractive pour les entreprises avec lesquelles nous travaillons. Nous sommes plus flexibles, nous mutualisons nos compétences (nous avons un réseau de freelances avec lesquels nous travaillons) et nous pouvons établir un rapport plus personnalisé avec nos clients car nous pensons long-terme, chaque projet enrichit notre vitrine.

  • Les avantages de ton business ?

Encore une fois, la liberté qu’offre le fait de travailler pour soi et la diversité des missions (le fait que mon associé soit à la fois graphiste et illustrateur amène à travailler avec des clients très différents). J’aime aussi beaucoup le contact humain et mon rôle de directrice de clientèle me permet de rencontrer beaucoup de monde, que ce soit pour la prospection commerciale ou pour la gestion de projets.

  • D’où vient la majorité de tes clients?

Pour l’instant, la majorité de nos clients viennent de notre réseau puis du bouche à oreille. Nous avons officiellement lancé notre site en février, c’est encore trop tôt pour être au top du référencement naturel mais on y travaille.

banner-1

  • En quoi ton idée est plus innovatrice que les autres?

Notre business en soi n’est pas spécialement novateur, nous ne sommes pas les premiers graphistes ou illustrateurs à s’organiser en collectif. En revanche, je pense que le fait de ne jamais être passé par une agence par exemple nous garde un peu de livrer des productions standardisées. Bien sûr, nous tenons compte des grandes tendances du design mais nous sommes avant tout créatifs et aimons proposer des designs audacieux à nos clients.

  • Où peut-on te trouver ? 

Notre site : http://ultreiacollective.com

FB : https://www.facebook.com/ultreiacollective/

Twitter: https://twitter.com/Ultreia_Co

Linkedin: https://www.linkedin.com/company/collectif-ultreïa

  • Quel est ton principal concurrent aujourd’hui ?

Il y a beaucoup d’agences et beaucoup de freelances dans l’univers du graphisme et de l’illustration mais ce n’est pas un problème car il y a beaucoup de demande et si l’on travaille bien, c’est un métier dans lequel le bouche à oreille joue un rôle très important 😉 Nous voyons par contre essaimer de plus en plus de sites proposant des prestations de graphisme low cost mais je pense que les entreprises qui testent ce genre de services en reviennent assez vite…

  • Que représente pour toi la femme de nos jours ?

Il n’y a pas LA femme mais des femmes, avec plein d’envies différentes. Je souhaite évidemment que l’on aille vers encore plus d’égalité sociale entre les hommes et les femmes (salaires, etc.) mais aussi qu’on se dise que les femmes peuvent apporter d’autres qualités dans leur façon de travailler et que l’objectif n’est pas forcément de se calquer sur les comportements masculins pour renforcer un modèle déjà dominant…

banner

  • Que penses-tu de notre site web consacré aux femmes ?

Je trouve que c’est une très bonne initiative car encore aujourd’hui, même si le changement se fait petit à petit, on a encore une image de l’entrepreneur-type plutôt masculin et à force de témoignages de femmes qui se lancent, on change petit à petit l’imaginaire collectif et si cela peut créer plus de vocations, tant mieux !

Un grand merci à Caroline Verhille pour son temps ! Nous te souhaitons bien évidemment la plus belle des réussites!

N’hésitez pas à consulter son site, et n’oubliez pas le plus important: BAVARDEZ-EN !!

 

Publicités