L’entrepreneuriat Tech féminin en 2015 : Débrief

Commençant l’année 2016, c’est donc l’occasion de faire un bilan pour les femmes dans le milieu de l’entrepreneuriat Tech en 2015.

Il y a peu Girls In Tech introduisait son baromètre, une nouvelle source simple et claire répondant aux questions communes aux femmes dans l’entrepreneuriat. Parmi celles-ci on peut retrouver :

  • Femmes et hommes entreprennent-ils différemment ?
  • quel poids les entrepreneuses Tech représentent- elles dans l’écosystème ?
  • Qui finance les fondatrices de Start-up ?

Qui sont Girls in Tech me direz-vous ? Et bien mesdames (et messieurs aussi) il s’agit d’une association mondialement intégrée ayant pour but d’encourager la mixité dans les milieux traditionnellement masculins. Elles organisent chaque années des miniconférences ou des happy-hour afin de favoriser le networking ! Bonne nouvelle pour vous, elles sont implantées en France.

=> http://gitparis.com

Revenons à notre Bilan, ne nous égarons pas.

Tout d’abord quelques chiffres, 

même si cette année était relativement un bonne année, la place des femmes dans les levées de fonds reste minoritaire. En effet elles représentent 15% des levées de fonds et 10% des montants levés. On peut penser au vue de ces chiffres que cela ne représente rien et bien non cela représente près de 90 millions d’euros en 2015. On peut se demander pourquoi un tel clivage est t’il toujours d’actualité ? Ce n’est pas que les femmes entreprennent moins que les hommes ou moins ambitieuses, mais il faut laisser le temps au rattrapage de se mettre en marche.

Capture d’écran 2016-02-27 à 14.28.52

source : gitparis.com

Qui sont donc ces héroïnes de l’entrepreneuriat féminin ? 

Vous devez surement connaitre, Fanny Moizant et Sophie Hersan, les deux créatrices de « VestiaireCollective » ou bien Marjolaine Grondin co-fondatrice de « JAM », non toujours pas ? Elles sont à la tête d’entreprises ayant levé des montants records.

Qui sont elle ? 

Contrairement aux idées reçues 40% de ces femmes entrepreneuses sont très expérimentées, ayant souvent plus de 10 ans d’expériences professionnelles, seulement 10% se lancent pendant ou après leurs études.

Qui sont les financeurs ? 

Il n’y a pas de profil d’investisseur proféminin ou du moins il est difficile d’en établir un, étant donné que comme dans beaucoup d’entreprises les financeurs sont diversifiés. Cependant, Alven Capital (disposant d’une équipe d’investissement 100% masculine) à financé  3 des 38 Pépites féminines de 2015. Peut importe l’initiateur du projet homme ou femme, si le projet est viable, les investisseurs seront présents.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s