Profil du jour : Céline Lazorthes, « Leetchi » CEO & Founder.

Céline LAZORTHES, 33 ans. Originaire de Toulouse, elle arrivée à Paris à 18 ans en 2001 pour intégrer la classe préparatoire MatSup/MatSpé de l’EPITA.

Elle a fait de longues études, puisqu’elle a achevé en 2008 à HEC Paris (Master 2) – Mastère Digital Business. C’est lors de cette année à HEC Paris, qu’elle a eut l’idée créer Leetchi.com. En charge de l’organisation du week-end de sa promo, elle a été confronté à un problème : comment réunir les participations de tous les élèves en vue de financer le week-end ?

Réunir une somme d’argent dans un groupe n’est pas chose facile. C’est comme ça qu’elle a imaginé un service web gratuit et sécurisé pour répondre à ce besoin.

Aujourd’hui, tout le monde peut créer sa cagnotte virtuelle et inviter une liste de personnes à y participer, pour un mariage, un anniversaire… Moi même j’ai pu la tester !

Capture d’écran 2016-02-11 à 17.59.10.jpg

Être une femme entrepreneur, est-ce un atout, un désavantage dans l’écosystème?

Elle est impliquée dans plusieurs mouvements qui mettent en avant les femmes et l’entrepreneuriat comme Girls in Tech avec Roxane Varza (Directrice à Halle Freyssinet/ 1000startups.fr) notamment pour montrer qu’on peut être une fille et faire une école d’ingénieurs, être une mère accomplie et chef d’entreprise épanouie, ce n’est pas contradictoire» Elle cherche à casser les clichés encore très présents. Elle avoue qu’elle n’a pas eut une expérience facile et être prise au sérieux surtout lorsqu’elle lance une banque à 26 ans.

Elle a lancé MangoPay depuis 2 ans et 11 mois aujourd’hui, une solution de paiement C to C destinée aux marketplaces, plateformes de crowdfunding et à la consommation collaborative. MangoPay propose des process ultra allégés et une tarification très avantageuse adaptés aux besoins et problématiques des startups. Une solution pensée par les développeurs pour les développeurs! Des sociétés tel que Vestiaire Collective, Octoo, Zenwego, et maintenant EasyJet (ou elle y est représentée dans une publicité) travaillent avec.


Leetchi est une véritable success story, comment ont-il fait pour faire connaître leur service à ses débuts ?

Au tout début, ils ont surtout travaillé les relations presse afin de faire connaître le service au plus grand nombre. Leur problématique répond au besoin de tout le monde, et ont donc réussi à avoir rapidement des parutions. Et puis, les amis, le bouche à oreille..C’est le cœur de Leetchi.com, c’est très viral. Quelqu’un crée une cagnotte et invite une quinzaine de personnes. Ces quinze personnes découvrent le service, et créent eux-mêmes une cagnotte à leur tour, et le tour est joué !

Comment gère-t-elle sa position de leader et l’augmentation du nombre de concurrents sur son marché?

D’après elle, être le leader, c’est être pro-actif, être constamment à l’écoute de ses clients, réfléchir à de nouvelles fonctionnalités et les mettre en place rapidement. Cette position est très stimulante et demande de ne jamais relâcher la pression. Quant au fait d’avoir des concurrents, c’est une très bonne chose, plus la cagnotte en ligne se répand et plus le marché sera dynamique.

Comment voit-elle le futur de Leetchi?

D’après elle, le futur de Leetchi.com sera européen. Leetchi est déjà présente dans 150 pays et implantées en France, en Allemagne et en Espagne et Angleterre depuis peu.

 

 

 

Publicités